Toggle menu
Français
Pic teaser__link highlighted
Crédits : EJF Riche

Nucléaire

Projet ITER, Cadarache, France

ITER constitue l’un des plus grands projets de recherche nucléaire au monde. Installé à Cadarache près d’Aix-en-Provence, son immense réacteur tokamak préfigure le réacteur à énergie nucléaire de demain.

Le projet ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) est un exemple unique de coopération internationale dans la recherche d’une source d’énergie inépuisable, sûre et respectueuse de l’environnement. L’Europe, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, le Japon, la Russie et les États-Unis collaborent pour étudier la possibilité de maîtriser la fusion énergétique reproduisant la réaction qui embrase les étoiles.

Il s’agit de démontrer que la fusion de 2 variétés d’hydrogène (deutérium et tritium) dans un réacteur tokamak peut devenir une source d’énergie exploitable et produire de l’électricité. Partant de cette base, le réacteur a pour ambition de produire 10 fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour déclencher la réaction de fusion nucléaire. Ainsi, pour 50 mégawatts électriques consommés, ITER restituera 500 MW thermiques.

Un projet d’envergure mondiale à Cadarache (PACA)

Un consortium dirigé par VINCI (58,3 %), avec VINCI Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard et VINCI Construction France a signé avec Fusion for Energy (F4E), l'organisation de l'Union européenne chargée d'assurer la contribution de l'Europe au projet ITER, le contrat pour la construction du bâtiment réacteur Tokamak et la conception-construction de 9 bâtiments annexes sur le site de Cadarache, au nord d'Aix-en-Provence.

Le bâtiment principal abritera le réacteur, un cylindre de 28 m de diamètre, 29 m de haut et 23 000 tonnes. Avec les deux bâtiments annexes qui lui sont accolés, le tokamak constituera une structure en béton armé de 120 m de long sur 80 m de large et 80 m de haut. Les autres bâtiments annexes comprennent le bâtiment d’assemblage, un immeuble de deux niveaux et divers bâtiments industriels. Des portes nucléaires de grandes dimensions (4 m x 4 m, 40 tonnes), antiradiations et résistant aux surpressions, équipent le réacteur. Les entreprises du groupe VINCI sont intervenues pour hisser la charpente en acier, pesant 800 tonnes, sur le toit du bâtiment d’assemblage.

Crédits : EJF Riche

Mettre ITER à l’abri des événements sismiques, un défi relevé par VINCI Construction Grands Projets

Afin de pouvoir disposer des infrastructures nécessaires à la naissance de l’installation, VINCI Construction Grands Projets a creusé dans le sol une fosse d’isolation sismique de 126 mètres de long, 86 mètres de large et 15 mètres de profondeur. Cette fosse a pour objectif de permettre la construction d’un premier radier et des murs de soutènement. Sur ce radier ont été positionnés 493 piliers en béton, chacun surmonté d’un plot parasismique et capable d’absorber des déplacements latéraux de 10 centimètres, permettant ainsi d’endiguer les mouvements du sol en cas d’événements sismiques. Sur ces plots, un second radier forme le plancher du complexe tokamak ITER.

7 novembre 2019 : ITER prend date

L’achèvement dans les délais de l’étape importante des travaux de génie civil a été marqué symboliquement par le bétonnage, le 7 novembre 2019, du dernier plot de la partie supérieure du bâtiment tokamak. Les équipes encore sur place vont pouvoir passer à l’étape de mise en place de la charpente métallique du toit et maintenir ainsi l’objectif de production du premier plasma, qui est l’élément générateur d’énergie, en 2025.

ITER vise à rendre l’énergie électrique disponible partout sur terre sans émission de CO2 ni risque radiologique.

« VINCI Construction, avec ses partenaires Razel-Bec et Ferrovial, est extrêmement fier d’avoir réalisé le génie civil d’ITER. ITER est un projet unique au monde, par sa complexité, sa précision, et ses dimensions. ITER vise à rendre l’énergie électrique disponible partout sur terre sans émission de CO2 ni risque radiologique. Une superbe étape en tant que constructeur, la pierre fondatrice d’un édifice majeur pour l’humanité », a déclaré Jérôme Stubler, président de VINCI Construction.

Crédits : EJF Riche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et de vous garantir une meilleure expérience. En savoir plus