Toggle menu
Français
Pic teaser__link highlighted

Culture et patrimoine

Le premier étage de la Tour Eiffel, Paris, France

L'emblème parisien est passé du fer au solaire et à l'éolien, sans oublier une gestion durable de l'eau.

Avec un plancher de verre au 1er étage de la tour Eiffel, les visiteurs peuvent déambuler au-dessus du vide avant de découvrir 2 nouveaux pavillons et 2 pagodes aux façades obliques. Construire cet étage à 75 mètres du sol, en assurance la sécurité des visiteurs sans fermer le site, était une gageure, tout comme l'approvisionnement du chantier (équilibrage permanent des charges entre matériaux déconstruits à évacuer et matériaux neufs de construction).

Solaire, éolien et réserve d'eau pluviale

4 panneaux solaires d'une surface totale de 10 m² permettent de couvrir près de 50 % des besoins en eau chaude des pavillons Ferrié et Eiffel, et une réserve d'eau pluviale a été installée sous le pavillon Ferrié pour alimenter ses sanitaires. Des éoliennes ont aussi été posées sur les toitures techniques du restaurant étoilé du 2e étage.

Attirer le public au 1er étage de la Tour

Bateg, filiale de VINCI Contruction France, en groupement avec l’agence d’architecture Moatti et Rivière et le bureau d’études Ginger Sechaud Bossuyt, a réaménagé ce niveau quelque peu délaissé par le public. Le projet, mené en conception-construction, a permis de reconstruire les pavillons Eiffel et Ferrié, les trois édifices d’accès aux ascenseurs,et réhabilité les façades du restaurant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et de vous garantir une meilleure expérience. En savoir plus