Toggle menu
Français
Pic teaser__link highlighted

Toutes les expertises

La réalité augmentée va améliorer la conformité des constructions

26 juin, 2019

VINCI Construction, en partenariat avec d’autres acteurs industriels, a créé la société DISCERN pour déployer l’usage de la réalité augmentée sur les chantiers de construction.

Un projet de R&D piloté par Dodin Campenon Bernard a récemment souligné l’importance de la réalité augmentée sur les chantiers. Rendant l’invisible visible, elle est l’un des prolongements de la maquette numérique en permettant de superposer un plan numérique sur une construction à un instant T pour faciliter la compréhension et la vérification des équipements à superposer ou à intégrer.

Dans cet objectif, VINCI Construction s’est associé avec les Chantiers de l’Atlantique, Clarte et Arnaud Cosson pour créer DISCERN en février 2019. Située à Laval, la nouvelle société commercialise un logiciel de réalité augmentée qui permet d’effectuer par exemple des contrôles de conformité d’assemblages. L’opérateur dispose d’une tablette ou de lunettes connectées qui lui permettent d’appeler le plan numérique de l’installation en cours de construction pour le superposer sur l’existant, et vérifier la conformité des réservations, des tracés et le bon montage des réseaux.

« Cet outil vise à supprimer la rupture numérique généralement observée entre le bureau d’études et le terrain » résume Arnaud Cosson, président de DISCERN. « Dans les constructions d’immeuble, le carottage correctif par exemple constitue un surcoût énorme ». Rappelons que cette opération consiste à refaire des trous dans les murs en béton pour faire passer les réseaux suite à une erreur de réservation.

Utilisé dans un premier temps pour améliorer la conformité des installations, le logiciel de réalité augmentée pourra également servir pour aider à la traçabilité des opérations, au montage, à la maintenance ou à l’exploitation des installations connectées.

Gain de temps et efficacité optimale : la réalité augmentée à Roland-Garros

La réalité augmentée entre déjà en action sur certains projets. Sur le chantier de rénovation du court de tennis Philippe-Chatrier à Roland-Garros, les études d’exécution ont été menées en BIM. La vérification des réseaux (chauffage, eau, etc.) a été effectuée via des lunettes connectées superposant le réel à la maquette numérique. La réalité augmentée, utilisée ici par PETIT, une filiale de VINCI Construction France, a permis de faire converger le virtuel et le réel, trouvant une application lors des vérifications des réseaux en sous-sol.

Contrôle des réservations sur le chantier de Roland-Garros avec la réalité augmentée de DISCERN - © PETIT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et de vous garantir une meilleure expérience. En savoir plus