Toggle menu
Français
Pic teaser__link highlighted
©photothèque Soletanche Bachy

Toutes les expertises

La géotechnique, une expertise fondamentale pour construire l'avenir

02 septembre, 2019

S'appuyer sur un sol, le creuser, s'y ancrer, contenir, terrasser ou valoriser un terrain : toutes les interactions avec le sol font appel à la géotechnique. Invisible mais essentiel, cet ensemble de techniques de construction se situe au début de tout projet de travaux.

A chaque intervention sur le sol, son application géotechnique

Parmi les différentes techniques mobilisables pour adapter les sols aux projets de construction, on peut citer :

- les écrans de soutènement qui permettent de réaliser des excavations verticales et profondes grâce notamment à des parois moulées et des rideaux de palplanches,

- les fondations profondes qui transfèrent dans le sol le poids des bâtiments et ouvrages d'art à l'aide de pieux et barrettes,

- les tirants d'ancrage qui clouent les structures dans le sol et stabilisent les excavations en s'ancrant dans un sol plus résistant,

- l'injection d'un produit au travers d'un forage. Ce produit, se rigidifiant par la suite, va consolider, étanchéifier le sol et remplir des cavités,

- les techniques d'étanchement et de pompage pour contrôler le niveau des nappes,

- la congélation, qui solidifie le sol avec des températures négatives,

- le soil-mixing, qui mélange le sol en place avec des coulis pour en augmenter la résistance,

- l'amélioration et le renforcement des sols, une technique qui consiste, au moyen de vibrations et d'inclusions, à modifier les caractéristiques du sol,

- la construction de tunnels, qui fait appel à des techniques variées de creusement et de revêtement,

- ou encore les terrassements qui consistent à excaver, déplacer et requalifier le sol pour constituer des remblais et ouvrages en terre.

La géotechnique, un marché porteur

"Le marché de la géotechnique est porteur dans le monde car les infrastructures d'échange et de transport, comme les ports ou les métros, se multiplient" constate Serge Borel, directeur général adjoint de Soletanche Bachy. Jean-Ghislain La Fonta, directeur général adjoint de Sixense, complète cette analyse : "Dans les villes en particulier, ce marché en croissance multiplie aussi les défis. L'espace dans les villes est de plus en plus contraint et oblige à construire de plus en plus en souterrain. La maîtrise de la géotechnique devient primordiale."

"L'espace dans les villes est de plus en plus contraint et oblige à construire de plus en plus en souterrain. La maîtrise de la géotechnique devient primordiale." Jean-Ghislain La Fonta, directeur général adjoint de Sixense

Des risques géotechniques minimisés grâce à une haute maîtrise et de multiples compétences techniques

Faisant résolument face à ces risques et les transformant en opportunités, VINCI Construction et ses filiales ont développé des compétences dans des domaines très divers, de la géotechnique des parois moulées au creusement de tunnels en passant par la consolidation des sols.

Réalisation d’une paroi moulée (© photothèque Soletanche Bachy)

- Une technique phare, la paroi moulée, développée par Soletanche Bachy est désormais un standard de la construction. Cette technique consiste en la construction de murs dans le sol qui permettent ensuite d'excaver, à l'abri de ce soutènement.

- Freyssinet propose des solutions d’ancrage pour assurer la stabilité des ouvrages et le renforcement des sols, ainsi que des solutions de reprise en sous-œuvre par micropieux et longrines ou injection.

- Les colonnes à modules contrôlé (CMC) font le succès de Menard au côté d’autres techniques d’amélioration de sol dont Menard est l’inventeur.

- Géostock, une filiale d'Entrepose, est le spécialiste de la conception et de l'exploitation de stockages souterrains d'hydrocarbures. Deux techniques sont majoritairement utilisées : d'une part le creusement de cavernes dans des gisements de sel et d'autre part la cavité minée, qui consiste à creuser une caverne dans la roche à une centaine de mètres de profondeur. La pression de la nappe phréatique assure le confinement du produit.

- VINCI Construction Terrassement déploie son savoir-faire essentiellement dans les constructions linéaires comme les routes et les rails. L'objectif est entre autres de réutiliser les déblais pour les constructions à venir afin d'éviter l'ouverture de nouvelles carrières.

- Les technologies d'analyse des sols, en particulier celles qui utilisent la vibration naturelle de la ville pour déterminer la nature du sous-sol,sont maîtrisées par Sixense.

Les chantiers phares de la géotechnique

La géotechnique, levier de croissance pour le groupe, s'est illustrée dans certains chantiers exemplaires :

- à Yamal, en Sibérie (Russie). Les réservoirs cryogéniques à double paroi pour le stockage de gaz naturel liquéfié reposent sur des fondations auto-rafraîchissantes,

- à Kuala Lumpur (Indonésie), avec les tours Petronas, dont les fondations – les plus profondes au monde – ont été réalisées par Soletanche Bachy,

- à Dubaï, pour la construction de la future tour Creek Tower, qui sera alors la plus haute du monde,

- près de Paris, lors de la pose sur vérins des fondations du CNIT à la Défense pour permettre de creuser l'immense station de la future gare Eole de la SNCF,

- en Suède, pour le tunnel d'Hallandsås, qui illustre le savoir-faire de VINCI Construction Grands Projets dans le domaine de la conception de tunneliers. Le groupe peut aussi compter sur l'expertise de Bessac, leader mondial dans le domaine des micro-tunneliers et tunneliers de taille moyenne.

International et R&D : la géotechnique oriente deux axes de croissance majeurs

En tous lieux, les entreprises du Groupe innovent et s'adaptent pour construire ce que les architectes et les urbanistes imaginent.

"VINCI Construction est l'entreprise la plus dense en matière de compétences géotechniques."Jérôme Stubler, Président Directeur Général de VINCI Construction.

"Nous sommes bien évidemment présents sur les marchés de base de la géotechnique, avec des marques comme Soletanche Bachy, Menard, Botte Fondations, ainsi que dans les métiers où la géotechnique est centrale même si ce n'est pas le métier de base, comme les métiers du terrassement et du creusement" commente Jérôme Stubler, Président Directeur Général de VINCI Construction. 

Pourquoi ne pas laisser ces métiers très risqués à des sous-traitants ? Jérôme Stubler assume ce choix : "En fait, la géotechnique, c'est un risque mais aussi une opportunité lorsqu'on comprend ce domaine, avec une énorme humilité car on la comprend avec des paramètres qui sont des confettis de connaissance. Le choix de ne pas faire appel à des sous-traitants a fait grandir le Groupe et l'a rendu plus compétent. Dans l'avenir, nous renforcerons cette compétence grâce à un développement à l'international et grâce à la R&D pour mieux connaître le sol globalement et mieux se repérer dans le sol pour guider nos outils qui réalisent des ouvrages."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et de vous garantir une meilleure expérience. En savoir plus

J'accepte